Mexique: une jeune fille de 11 ans assassinée par son ex petit ami

Le Mexique, tristement connu pour les féminicides qui y sont commis et pour la violence exercée à l’encontre des femmes a été ce jeudi 21 avril 2016 le théâtre d’un acte de cruauté à l’encontre d’une jeune fille de 11 ans.

C’est dans la ville de Monclova située dans l’Etat de Coahuila, que le corps de cette jeune a été retrouvé sans vie.

Les voisins affirment que la mère de la victime aurait découvert le corps vers 16 heures en rentrant du travail. C’est après avoir écouté les cris désespérés de la mère de Diana Lizeth que les voisins ce sont approchés et qu’ils ont appelé la police. Cependant, sa mère est arrivée trop tard car la jeune fille était déjà décédée.

La mère et la sœur de Diana Lizeth peu de temps après la triste découverte
© Nadia Betancourt

Selon les autorités, Diana Lizeth aurait été poignardée, elle présentait également des coupures au niveau du coup. Les voisins affirment que la jeune fille de 11 ans allait très peu à l’école et qu’elle était très souvent seule à la maison.

Selon des témoins, Diana Lizeth aurait été victime de la jalousie de son ex petit ami Javier Olaguer, un jeune homme de 14 ans qui est actuellement détenu par les autorités. Il aurait perdu le contrôle après avoir découvert que Diana Lizeth avait un nouveau petit ami.

Selon des amies de Diana Lizeth, Javier Olaguer aurait envoyé des messages menaçants à la jeune fille avant de passer à l’acte ce jeudi 21 avril.

Javier Olaguer a été arrêté à son domicile, alors qu’il tentait de changer de vêtements, ceux-ci étaient pleins de sang, il avait également des traces sur le visage et les bras. Il aurait déclaré être l’auteur du crime. L’enquête sera menée par la brigade des mineurs et des homicides, l’auteur des faits étant âgé de 14 ans.

Le Mexique fait face à une véritable culture de la violence envers les femmes, ces féminicides sont d’une extrême violence et restent cependant impunis pour la plupart.

Ce nouveau féminicide se noie parmi tant d’autres, ces femmes qui avaient un futur, qui avaient la vie devant elles ont été lâchement assassinées à cause du machisme et de la misogynie ancrés dans la société mexicaine. Ce sont des centaines de filles et de femmes qui sont assassinées chaque année laissant le gouvernement mexicain indifférent.

Dans ce pays, il existe un véritable manque de volonté du gouvernement afin d’éradiquer les violences faites aux femmes. Depuis plusieurs années, de nombreuses organisations non gouvernementales demandent au gouvernement mexicain de déclarer l’Etat d’urgence mais celui-ci refuse, sous-estimant surement le problème des violences faites aux femmes.

Combien de femmes poignardées, décapitées ou brulées vives faut-il au gouvernement mexicain pour déclarer l’Etat d’urgence ?

Recherche et écriture : Camélia ABERKANE