3 livres indispensables pour comprendre le monde de l’esclavage sexuel

Sex trafficking : Inside the business of modern slavery de Siddharth Kara

A propos de l’auteur :
Siddharth Kara est un activiste américain et expert en trafic humain. Diplômé d’Harvard, il devient banquier d’affaires et lance sa firme de consulting pour les ONG. Son 1er contact avec le monde du trafic humain remonte à ses années universitaires lorsqu’il est bénévole dans un camp de réfugiés en ex Yougoslavie et découvre la traite des femmes bosniaques par les soldats serbes. Il se lance alors dans une enquête approfondie en se faisant passer pour un client dans de nombreux bordels en Asie, Amérique et Europe. Il obtient alors de précieux témoignages de victimes, de clients, de bourreaux.

A propos du livre :
L’auteur nous délivre une analyse très précise du trafic sexuel mais également des mesures économiques efficaces qui permettraient d’éradiquer l’esclavage sexuel. Il illustre ces mesures par des graphiques financiers très faciles à comprendre et que chaque gouvernement peut mettre en place. Par les nombreux témoignages qu’il récolte, il met en lumière la cruauté des trafiquants, la descente aux enfers des victimes et l’économie du commerce des esclaves sexuels. L’auteur nous transmet également les causes géopolitiques de l’esclavage sexuel (guerre, exode migratoire, corruption, inaction des gouvernements) et nous montre comment les revers de la mondialisation en creusant les inégalités et en facilitant les échanges humains rendent les femmes et adolescentes les plus vulnérables à ce commerce.

 

Girls like us : fighting for a world where girls are not for sale : a memoir de Rachel Lloyd

A propos de l’auteure :
Rachel Lloyd est une activiste britannique et fondatrice de l’ONG Girls Educational and Mentoring Services (GEMS) basée à Harlem. Ancienne survivante du commerce sexuel, elle devient la porte-parole de milliers de victimes aux Etats-Unis. Elle présente à l’ONU une déclaration d’appel à l’action des gouvernements qui sera ratifiée par 120 pays en 2009.

A propos du livre :
Rachel Lloyd nous livre les expériences traumatisantes des laissées-pour-compte de la société américaine qui deviendront des proies faciles pour les trafiquants. Elle montre comment la glorification du « pimp » dans le rap US, les failles des centres d’accueil sociaux, la violence du cadre familial des victimes et les stratégies des trafiquants pour soumettre leur victime (promesse d’une vie meilleure et d’un amour qu’elles n’ont jamais eu, drogues…) contribuent à soumettre ces adolescentes vulnérables à l’esclavage sexuel. Les témoignages révèlent aussi la solidarité entre les victimes, leur optimisme et leur courage à se relever et font de ce livre une véritable source d’inspiration.
 

Trafic de femmes de Lydia Cacho

A propos de l’auteure :
Lydia Cacho est une journaliste, féministe et activiste mexicaine. Elle dénonce dans un 1er livre les trafiquants du commerce pédophile au Mexique. Elle gagnera le prix Amnesty International en 2007 pour son engagement contre le trafic d’esclaves sexuelles.

A propos du livre :
Lydia Cacho effectue une enquête de grande échelle qu’elle mènera pendant 6 ans en Turquie, en Thaïlande, Birmanie, Palestine, Japon.. Elle interroge tous les acteurs en question : victimes, exploitant(e)s, intermédiaires, politiciens, policiers, clients, ONG et institutions publiques. Elle montre comment les mafieux et la corruption des hommes politiques, de l’armée et des policiers forment un crime organisé très lucratif. Avec ses témoignages glaçants, elle nous plonge dans l’univers effroyable du trafic de femmes et nous montre comment le trafic d’humains est lié à celui de la pornographie, de la drogue et du trafic d’organes.. Trafics très profitables aux mafias et impunis par les gouvernements. 

Bref, 3 livres qui vous ouvriront les yeux sur l’esclavage sexuel qui touche près de 2.5 millions d’enfants et de femmes dans le monde par an (chiffres OIT). 3 livres qui vous donneront envie de vous engager, de dénoncer ou de les faire partager au plus grand nombre

écriture et recherche : Lina Sibi